X hits on this document

174 views

0 shares

0 downloads

0 comments

8 / 50

M. Labelle et D. Salée, “La citoyenneté en question: l’État canadien...” (1999)8

des lois sur l'immigration et, d'autre part, de façon concomitante, sur les modalités d'accès à la citoyenneté. Par conséquent, il apparaît de plus en plus clair que les lois et les politiques structurant l'immigration internationale et l'accès à la citoyenneté sont repensées dans une perspective de complémentarité politique et normative.

Le débat académique lui-même rend compte de ces mutations. Au début des années 1980, de nouvelles perspectives théoriques émergent et postulent le caractère désirable de la pluriculturalité. Les thèses qui se développent dès lors autour et à propos du multiculturalisme, des mouvements sociaux, de la citoyenneté renvoient à la crise du politique et au sentiment d'appartenance à l'État-nation et insistent sur la participation, les droits, l'« empowerment » des immigrants et des minorités (Schmitter-Heisler, 1992, p. 633). Les études sur le transnationalisme et le post-colonialisme ont subverti le discours de l'appartenance et des identités, offrant aux exclus de l'occidentalocentrisme de nouveaux lieux de parole. En contre-partie on observe un retour des thèses néo-fonctionnalistes et social-conformistes pendant qu'une pléthore d'experts et d'agents discursifs examinent parallèlement les aspects philosophiques, moraux et légaux de la citoyenneté et de l'appartenance et dictent de nouvelles modalités du savoir-être et du vivre ensemble.

Le Canada n'échappe pas à cette conjoncture de questionnement, aux prises qu'il est avec la nécessité de s'ajuster aux exigences de l'intégration économique dans les Amériques et de jouer son

rôle de partenaire et de niche player dans l'économie globale. Mais le Canada est également traversé par des tensions internes qui lui sont propres. 1 Depuis l'échec de l'Accord du Lac Meech jusqu'aux débats actuels sur l'entente de Calgary, en passant par le dernier référendum québécois sur la souveraineté et l'Accord constitutionnel

1 Selon la Fondation canadienne pour les Amériques, le Canada est dans une position de vulnérabilité, à la fin des années 1980, compte-tenu des facteurs suivants : dépendance du commerce et de la technologie dans des domaines-clés, pressions internes à la décentralisation, confrontations liées aux trois cultures nationales fondatrices, endettement, restructuration causée par l'internationalisation de la production et le libre-échange bilatéral, etc. Des dossiers tels que l'immigration, l'investissement étranger, le libre-échange, les conflits régionaux ont suscité des tensions internes (Focal, 1994, p. 6).

Document info
Document views174
Page views174
Page last viewedMon Jan 16 22:24:14 UTC 2017
Pages50
Paragraphs320
Words15273

Comments