X hits on this document

114 views

0 shares

0 downloads

0 comments

20 / 21

Le Bulletin des BioTechnologies – Mai 2005 – n°228

clonage par transfert nucléaire on peut espérer réduire à 2% ceux quidoivent être préservés tout en conservant la même souplesse. Mais le clonagereste

infiniment plus coûteux, et les résultats ne sont vraiment pas parfaits.

�� �� �� ��

Les Sociétés

82. Un riz doré dérivé de la première génération de riz exprimant une phytoène synthase d'Ingo Potrykus est mis gratuitement à la disposition dessélectionneurs par Syngenta dans de nombreux pays (Bangladesh, Chine, Inde,Indonésie, Afrique du Sud, Philippines et Vietnam) pour adapter localement desvariétés possédant le gène de phytoène synthase transplanté.

Ce n'est, certes, qu'un des outils pour lutter contre lescarences en vitamine A responsables de cécité infantile. Mais il correspond àune solution intégrée permettant à des populations n'ayant jamais entendu parlé(et ne pouvant se payer) d'alimentation équilibrée, avec légumes fruits etviandes, ni d'accès à des suppléments alimentaires, d'avoir une chance d'yéchapper. Mais ce riz ne fournit que 15-20% des besoins quotidiens de vitamineA sous sa forme provitaminique qu'est le -carotène. Cequi a fait proclamer par Greenpeace que c'est un échec, alors qu'on sait que ledéficit en vitamine A n'est jamais total. Greenpeace insiste en disant que celava encourager la consommation d'un seul aliment comme si cela n'était pas déjàle cas dans le cas du riz.

Une telle semence permet, cependant, d'amplifier d'unfacteur de 1000 la quantité de riz qui va en dériver, et ainsi de suite.

Un grain de riz va donner 20 000 tonnes de riz en quatregénérations (soit deux ans), sans faire intervenir d'encadrement nutritionnel,transports et distribution des suppléments vitaminés et autres. Les pilules nese multiplient pas spontanément.

�� �� �� ��

83. Danisco A/S aannoncé la conclusion de son achat des parts d'Eastman Chemicals dans Genencor cequi porte sa participation à 98% et en fait le seul maître à bord, ce quijustifie son changement de nom en Danisco Genencor Inc. Genencor Press Release (20APR05).

�� �� �� ��

84. AgraQuest a obtenu un financement privé de $14,35 millions pourdévelopper ses biopesticides en sus deson biofongicide Serenade™ basé sur un Bacillus subtilis et Sonata™ basé sur un Bacillus pumilus et notamment un biopesticide substitut du bromure de méthyle.

La firme acommercialisé un autre biopesticide dérivant du même Bacillus pumilus, Balladdirigécontre la rouille asiatique du soja pour les cultivateurs "biologiques" (je n'ai pasvu de différence entre les compositions de ces deux biofongicides). C'estd'ailleurs la première incursion dans les grandes cultures.

AgraQuest vendactuellement Serenade en France et en Italie. AgraQuest Press Releases(02MAY05) et (07JUN05).

Rhapsody™ est un biofongicide et bactéricide basé sur unBacillus subtilis autorisé sur les plantes ornementales, maintenant autorisé auxEtats-Unis pour une utilisation en cultures "biologiques".  AgraQuest Press Release (25APR05). Tous ces

biopesticidesagissent par le biais d'un cocktail d'antibiotiques particuliers qu'on peututiliser sous formes de surnageants plus ou moins purifiés.

�� �� �� ��

85. Shire Pharmaceuticals Group plc se propose de racheter Transkaryotic Therapies, Inc. Ce rachat est encore soumis à l'approbation desactionnaires. PRNewswire-FirstCall (21APR05).

Transkaryotic Therapies produit diverses enzymes de substitution etd'autres protéines thérapeutiques dontune érythropoïétine activée deSanofi-Aventis, Dynepo™ qui avait rencontré en son temps des difficultés avecAmgen  à propos de la doctrine del'équivalence.

�� �� �� ��

86. Monsanto diffuse les résultats d'une étude de Washington StateUniversity qui montre que le glyphosatebloque le développement de la rouille asiatique du soja Phakopsorapachyrhiziqui est apparue l'automnedernier aux Etats-Unis (voir le Bulletinde Janvier §35). Les recherches ont étésoutenues par un USDA Biotechnology Risk Assessment Grant. Un brevet del'Université a été déposé et son intérêt est de stimuler encore les ventes deSoja Round Up Ready™ résistants au glyphosate et l'Université est prête àaccorder des licences non exclusives mais Monsanto est évidemment immédiatementpreneur. Monsanto Press Release (03MAY05).

Mais tout ceci,évidemment réalisé dans les serres confinées de Fort Detrick, doit êtreconfirmée au champ.

�� �� �� ��

87. Monsanto annonce que 15 produits biotech de la firme (dont le CornGluten Feed qui est le principal produit de maïs importé en Europe)satisfaisant aux exigence de la réglementation N°1829/2003 sont autorisés dans les aliments importés en Europe.

Ce sont les maïsCorn: Roundup Ready corn 2 (NK603); YieldGard Corn Borer corn (MON 810);YieldGard Corn Borer with Roundup Ready corn 2 (MON 810 x NK 603); YieldGardRootworm corn (MON 863); YieldGard Rootworm with Roundup Ready corn 2 (MON 863x NK 603); YieldGard Plus corn (MON 810 x MON 863); Roundup Ready corn (GA21);YieldGard Corn Borer with Roundup Ready corn (MON 810 x GA 21).

S'y ajoutent les cotons Bollgard cotton (MON 531); Roundup Ready cotton (MON1445); Bollgard with Roundup Ready cotton (MON 531 x MON 1445); Bollgard IIcotton (MON 15985); Bollgard II with Roundup Ready cotton (MON 15985 x MON1445), les sojas  Roundup Readysoybeans (40-3-2) et le colza Roundup Ready canola (GT 73). Monsanto PressRelease (18APR05).

�� �� �� ��

88. Monsanto a achevé l'acquisition de la filière coton d'EmergentGenetics qui commercialise ses cotons sous diverses marques dont StonevillePedigreed héritée de Calgene et donc de Monsanto, et qui est le troisièmesemencier de coton

20

Document info
Document views114
Page views114
Page last viewedTue Dec 06 20:47:05 UTC 2016
Pages21
Paragraphs439
Words15932

Comments