X hits on this document

38 views

0 shares

0 downloads

0 comments

13 / 14

recueillies

2.3 L’enquête.

L’étude de l’enquête privilégie, au niveau de la classe de première, l’élaboration et l’exploitation du questionnaire.

Le recours au questionnaire comme instrument de recueil d'informations sera justifié par la nature du besoin initial, les caractéristiques de l'information éventuellement disponible et le contexte de l'étude. La clarification des attentes et l'identification de la cible seront fortement guidées.

Il n’est pas utile que les questionnaires intègrent un grand nombre de types de questions. Il est raisonnable de se limiter aux questions fermées à choix unique ou à choix multiple, aux questions ouvertes (textes ou numériques) et aux questions de classement ou de notation. Ne seront donc pas utilisés des types de questions élaborées (ex. : échelle de Likert, de Stapel, de sémantique différentielle, questions projectives…). Il faut aussi montrer aux élèves qu’il est indispensable de structurer clairement l’ensemble du questionnaire ce qui implique une analyse préalable (ex. : hiérarchisation des informations à obtenir, regroupement en parties homogènes, etc.).

Les limites en termes de fiabilité de l'information recueillie sont présentées et argumentées. Le recours au support du réseau pour la réalisation du questionnement et aux logiciels standards pour le dépouillement et l'exploitation doit être privilégié.

Les compétences méthodologiques de recherche d’informations sont développées en prenant appui sur des exemples liés aux organisations (association, entreprise, établissement scolaire). Ils peuvent concerner un recueil de données ponctuelles ou une recherche d'information plus complète, impliquant à la fois la constitution d'un dossier documentaire et un recueil d'informations sur le terrain ; par exemple une étude sur les pratiques et les consommations de loisirs des élèves de la classe, de l'établissement… Dans tous les cas, l'étude doit être conduite jusqu'à son terme. La construction d'un questionnaire ne peut être traitée comme un "exercice de style" sans contexte ni finalités véritables. La production d'une synthèse rédigée et présentée, y compris dans un cadre collectif pourra être favorisée.

D. L’ organisation

Dans une organisation, les acteurs sont des individus dont la rationalité est limitée. Mais ce sont aussi des professionnels à la recherche d’efficacité, d’où le recours aux méthodes et aux outils d’organisation.

Cette partie de programme doit sensibiliser les élèves à l’importance de l’organisation comme processus et leur fournir ses notions, ses techniques et ses méthodes. Au niveau de la classe de première, l’étude se limite aux activités individuelles sans pour autant ignorer le contexte global de l’organisation et l’activité des autres. Il s'agit donc d'une initiation aux principes d'organisation dont les programmes de terminale donneront une vision plus élargie.  

La démarche pédagogique permettant d'aborder cette partie peut s'articuler en deux axes successifs :

- découvrir les notions de base à partir d'activités observées caractéristiques des organisations (administratives, commerciales, de gestion…) ;

- acquérir les principes d'organisation des activités individuelles en réalisant tout ou partie d'activités réelles ou simulées.

Des exemples précis et concrets doivent permettre de faire acquérir les différentes notions. Ils se réfèrent tant aux activités des entreprises, notamment dans les domaines administratif et commercial, qu'à celles d'autres organisations : établissement scolaire, collectivité locale, association, etc.

Le professeur met en évidence les relations entre communication, information et organisation.

1. Les activités de l’individu dans l’organisation

En prenant appui sur les acquis du cours de "management des organisations", l'introduction, nécessairement courte, doit permettre, de repérer les différents aspects de la notion d'organisation : entité, structure, processus et d'évoquer les différents niveaux d’analyse de l’organisation (niveaux de l’entité, du groupe et de l’individu).

Les activités individuelles sont situées dans un cadre plus large permettant d’en identifier les finalités, les enjeux et les moyens, considérés comme données.

2. L'organisation des activités individuelles
2.1. Principes d’organisation

Il s’agit de mettre en évidence les principes qui fondent tout processus d’organisation.

▪ Identification des buts.

La prise de conscience de l'utilité et de la nécessité de s’organiser au niveau individuel passe par une identification claire des buts assignés à telle ou telle activité. Le professeur veille par tous moyens à faire respecter par les élèves ce travail de réflexion préalable à toute action (questionnement, fiche d'activité ou tout autre pratique de nature à guider la réflexion des élèves).

La méthodologie de résolution de problèmes n'est pas étudiée en classe de première et les activités choisies doivent conjuguer crédibilité et simplicité afin de développer chez les élèves leurs capacités d'analyse et de créativité et de favoriser l'emploi d'un vocabulaire rigoureux.

Le lien avec les parties « Communication » et « Information » du programme doivent être établis.

▪ Prépondérance du temps.

À partir du constat de la prépondérance et de l'universalité du temps dans toute activité, il convient de rendre les élèves capables de prendre conscience de l'importance du facteur temps et de la nécessité de recourir à des méthodes et des outils appropriés pour en optimiser la gestion.

Ces objectifs peuvent être facilement atteints par l’approche de quelques méthodes élémentaires de gestion du temps et d’outils généralement utilisés (agenda, planigramme) sans qu'il soit nécessaire d’en procéder à une étude exhaustive et détaillée.

▪ Efficacité organisationnelle.

L’analyse de la performance organisationnelle est limitée aux notions d’efficacité, d’efficience et de qualité.

A l’issue de l’étude des principes d’organisation, en observant tout ou partie des activités proposées par leur professeur, les élèves doivent être capables de :

- repérer les objectifs de l'activité étudiée (résoudre un problème ; prendre une ou des initiatives, respecter une procédure préétablie) ;

- dissocier dans l'étude d'un processus l'information, la décision et l'action tout en percevant les étroites interrelations qui les unissent ;

- distinguer clairement les actions individuelles des actions collectives et différencier les missions, les activités et les tâches ;

- situer l'action individuelle dans son contexte global et dans ses relations avec les partenaires internes et externes de l'organisation ;

- identifier les facteurs humains explicites ou sous-jacents (voir partie "comportement de l'individu") ;

- suggérer des initiatives pour améliorer les conditions d'exécution de l'activité et/ou ses conséquences ;

- repérer les méthodes et outils utilisés pour exercer l'activité.

2.2. Démarche d’organisation des activités individuelles

L’objectif est de sensibiliser l’élève à la rigueur des démarches organisationnelles individuelles en en présentant les composantes essentielles :

- analyse préalable ;

- recherche d’informations ;

- recours aux méthodes et aux outils d’organisation ;

- suivi et contrôle de l’activité.

Les démarches seront analysées et appliquées en prenant appui sur des situations (réelles ou simulées) contextualisées et qui nécessitent un enchaînement d’opérations. La conduite de l’activité doit être raisonnée, méthodique. Le recours aux moyens informatiques doit être pertinent.

Il convient ici de privilégier les heures en classe dédoublée pour mettre en œuvre ces activités qui ne pourront être conduites qu’après l’étude du comportement de l’individu et les notions de base de la communication et de l’information.

Les activités proposées au niveau de la classe de première sont principalement réalisées individuellement ou en petits groupes.

13

Document info
Document views38
Page views38
Page last viewedFri Oct 28 12:54:53 UTC 2016
Pages14
Paragraphs551
Words9459

Comments