X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 100 / 102

411 views

0 shares

3 downloads

0 comments

100 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

Evaluation des priorités d’adaptation

Site

Sensibilité à l’élévation du niveau de la mer

Degré Priorité pour adaptation

Solution préconisée à cour terme

Côte de l’extrême nord

Sensibilité faible

Laisser  le phénomène naturel se manifester librement

Lac Ichkeul

Les marais risquent d’être annexés au lac Ichkeul.

Prioritaire

Intervention au niveau de la gestion du canal de Tinja et allocation d’une quantité de l’ordre de 50 millions de m3 d’eau par des lachures des barrages amonts

Delta de la Mejerda

augmentation de la salinité dans la plaine d’Utique.

L’état hydromorphe de certaines zones sera accentué.

Pas de solution évidente

Côte des

banlieues de

Tunis nord

Altération des plages et risque de submersion des zones urbanisées

Prioritaire

Rechargement en sable des plages, maintenus par un minimum d’ouvrages si nécessaire

Côte des banlieues de Tunis sud

Altération des plages et risque de submersion des zones urbanisées

Prioritaire

Création de terre-pleins et des plages artificielles avec cependant des ouvrages

La Sebkha Sidi Khlifa du golfe d’Hammamet :

Rupture du cordon littoral avec une invasion de la sebkha. Les espaces qui risquent d'être annexés à la mer s'étendent sur quelque  1965 ha dans le golfe de Hammamet

Prioritaire

Interdire tout type d’aménagement sur le cordon littoral entre la mer et la Sebkha et laisser ensuite le phénomène naturel se manifester librement.

Zone Sousse nord

El Kantaoui à oued El Hammam

Altération des plages et risque de submersion des zones urbanisées

Prioritaire

Reconstitution des dunes en haut de plage avec exploitation des ouvrages existants

Iles de Kerkena

Annexion, des sebkhas et des marais maritimes. L'archipel se transformera en un grand nombre d'îlots. La superficie qui lui sera ainsi perdue peut être évaluée à environ 70 km² soit environ le tiers de sa surface totale.

Prioritaire

Jerba

Des infrastructures touristiques sont menacées de disparition. Un linéaire de côte long de 25 km et équipé d'hôtels risque de devenir sans plages naturelles. Les sebkhas évolueront vers des milieux plus fréquemment envahis par les eaux, voire du type lagunaire

Prioritaire

Création de plages artificielles par rechargement de sable ;

Suivi de l’évolution de toute la zone avec des outils d’aide à la décision.

Rechargement en sable pour la restauration des deux barres immergées et la création de plages artificielles de 50m de largeur

Marais maritimes et sebkha du golfe de Gabès

Des modifications sensibles sont à attendre aussi au niveau des marais maritimes et des sebkhas, nombreux dans la région, qui seront annexés à la mer

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 100

Document info
Document views411
Page views446
Page last viewedSun Dec 11 06:32:48 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments