X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 24 / 102

382 views

0 shares

3 downloads

0 comments

24 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

Les falaises sont peu importantes tant par leur extension que par leur commandement généralement compris entre 1 et 3 m. On les rencontre localement entre Dar Jerba et Aghir, entre Sidi Yati et Jamaa Guellala ainsi qu'en différents points de la côte ouest notamment à Borj Jlij, à Sidi Jmour et à Cheikh Yahia.

Elles ont été façonnées dans les grès marins tyrrhéniens et éoliens tyrrhéniens ou holocènes (comme à Torbkhana et à Lella Hadhria), dans la croûte calcaire du Quaternaire ancien et les placages de dépôts marins et continentaux qui la recouvrent ici et là  (comme à Rass Rougga), dans les argiles gypseuses mio-pliocène et la croûte calcaire ainsi que les placages de dépôts marins tyrrhéniens qui les surmontent (sur la face méridionale de la presqu'île de Rass Rougga) ou dans des alluvions et des sables éoliens meubles (sur la côte de Ghizene et de Guellala).

Les marais maritimes caractérisent les segments les plus abrités de la côte et montrent un modelé caractéristique de slikke et de schorre. Les plus étendus se trouvent à l'abri de la flèche littorale de Rass R'mel et des deux presqu'îles de Lella el Hadhria et d'el Gastil. D'autres,  moins étendus, apparaissent sur le littoral de la presqu'île de Terbella et à la faveur des petites criques qui accidentent le tracé de la côte qui s'étend depuis Guellala jusqu'à Houmet es Soug en passant par Ajim.

Les côtes rocheuses basses occupent une grande place surtout dans la façade ouest de l'île. Elles sont façonnées dans la croûte calcaire dite villafranchienne et surtout dans les grès marins ou éoliens, tyrrhéniens ou holocènes.

Les plages occupent une place importante dans la morphologie de la côte orientale et nord-orientale. Des accumulations, sableuses ou à galets, apparaissent dans d'autres secteurs, notamment dans les rentrants de la côte, mais elles restent relativement peu importantes par leur extension ainsi que par leur épaisseur.    

3.4.7 Les Kuriates

Les Kuriates sont deux îlots (Qûriya el Kbira et Qûriya es-Sghira) situés en face de la côte de Monastir, à environ 16 km vers le large.

Ces îlots ont des altitudes toujours basses ne dépassant pas 5 m. Leur géologie de surface montre essentiellement des matériaux très récents, surtout sableux de plages et de dunes ou sablo-vaseux de sebkhas, de chotts et de marais maritimes.

L'îlot septentrional est le moins bas. Il correspond à un mamelon fait par des grès jaunes coquilliers du Pliocène supérieur couvert par un grès marin typique de la formation Rjiche eutyrrhénienne maintenant bien connue dans la géologie du Quaternaire côtier en Tunisie et dont la mise en place s'est faite à l'occasion d'une transgression ayant permis à la mer de dépasser son niveau actuel de quelque 10 m il y a environ 125 000 ans B.P. La mer ayant franchi le rivage actuel au cours d'une telle transgression, les Kuriates devaient se trouver sous l'eau et appartenir donc à un ancien haut fond. Aujourd'hui, ils appartiennent toujours à un haut fond, celui d' "Edhar", bien marqué sur les cartes représentant la bathymétrie.

Le rivage est alternativement tendre (plages sableuses et marais maritimes) ou rocheux (grès) mais il est partout très bas ce qui ne doit pas favoriser ce petit archipel en cas d'une élévation accélérée du niveau marin.

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 24

Document info
Document views382
Page views417
Page last viewedFri Dec 09 06:29:48 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments