X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 40 / 102

342 views

0 shares

3 downloads

0 comments

40 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

Ce bilan montre que les centrales électriques implantées à proximité de la mer et qui utilisent l’eau de mer pour leur système de refroidissement contribuent à environ 50% du parc total en électricité de la Tunisie.

3.8.3 Le transport maritime

C’est essentiellement le transport par voie maritime qui sera touché en Tunisie par suite à l’élévation du niveau de la mer. On s’inquiète du risque d’une éventuelle submersion de quelques ports de commerce qui pourrait réduire le trafic maritime. Ce sont les ports suivants :

Bizerte Menzel Bourguiba dominé par le trafic pétrolier ;

Radès spécialisé principalement dans le trafic des conteneurs et unités roulantes ;

Tunis-Goulette avec en sus du trafic des marchandises le trafic passager et croisiériste ;

Sousse traitant de trafics divers ;

Sfax Sidi Youssef : port polyvalent ;

Zarzis qui démarre avec le trafic pétrolier et évoluera avec la zone franche de la région ;

Gabès port industriel géré par l’OMMP pour le compte de l’état.

Il existe, pour ces ports, un réel facteur de risque  quant à une éventuelle submersion qui pourrait, temporairement,  réduire le trafic maritime.

Les six ports de Bizerte-Menzel Bourguiba, la Goulette-Radès, Sousse, Sfax, Gabès, Zarzis assurent un trafic de 16 millions  de tonnes dont 10 à l’importation et 6 à l’exportation. La Tunisie dispose d’une importante réserve de capacité portuaire et toutes les projections de trafic (qui ne tiennent pas compte de l'impact éventuel de l'EANM) montrent qu’il n’y aura pas besoin de nouveau port dans un avenir prévisible.

Les perspectives d’évolution du trafic du Plan Directeur des Ports de Commerce indiquent :

Ports en MT

2000

2010

2020

Spécialisation

Bizerte

4

6,5

7,4

Hydrocarbures

Sfax

4,7

5,4

6,4

Vrac solide

Rades La Goulette

4,2

5,2

6,7

Marchandises diverses

Voyageur LaGoulette

Gabès

3,4

3,9

4,4

Vrac solide

Sousse

0,8

0,9

1,2

Marchandises diverses

Zarzis

0,2

0,3

0,5

Hydrocarbures

95% des échanges extérieurs tunisiens se font par voie maritime.

L’intégration de la Tunisie dans la mondialisation des échanges exige un outil maritime performant, d’où dans l’optique d’une mise à niveau intégrale, la nécessité de programmation d'une profonde réforme des transports qui comprendra un important volet portuaire et maritime.

Si la Tunisie n’a pas, en principe,  besoin de nouveau ports, elle a, par contre, besoin d’une modernisation radicale des ports existants : organisation et exploitation portuaire, gestion de la manutention et du stockage, modernisation de la flotte et des équipement portuaires,

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 40

Document info
Document views342
Page views377
Page last viewedSun Dec 04 20:45:26 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments