X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 58 / 102

361 views

0 shares

3 downloads

0 comments

58 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

4.4.7 Actions sur les Kuriates

De taille très limitée et à topographie basse, ces îlots connaîtront des modifications sensibles et doivent être considérés comme particulièrement vulnérables à l'EANM. Le plus petit d'entre eux pourrait être carrément submergé et disparaîtrait avec les différents scénarios. En tout cas, avec les niveaux exceptionnels induits par les surcotes, les eaux marines ne pourront que le couvrir, ces altitudes étant partout très basses: fréquemment quelques décimètres et toujours moins d' 1 m.

L'autre îlot résistera mieux. Sa partie centrale faite d'un matériel rocheux et pouvant atteindre 4 à 5 m ne disparaîtra pas totalement mais deviendra beaucoup plus petit qu'il ne l'est de nos jours. La perte par érosion et submersion sera évidemment la plus importante avec les scénarios 0,50 m et 0,55 m, notamment lorsqu'on considère les niveaux des surcotes.

4.4.8 Actions sur l'archipel des Kerkna

Cet archipel apparaît comme l'un des espaces les plus vulnérables à une variation du niveau marin. Il est très bas et son sol est soumis à une subsidence active.  Avec l'EANM, il faudra s'attendre à la fois à un recul de la côte par érosion mais aussi à l'invasion, par la mer, des terrains relativement vastes.

De fait, l'accélération de l'érosion sera ressentie dans les différents types de côtes et le retrait du rivage sera sensible y compris dans les falaises surtout qu'elles sont le plus souvent taillées dans des formations géologiques tendres.

Les plages : L'érosion menacera sérieusement les quelques rares plages. Celles de la zone touristique ne pourront pas migrer vers l'intérieur à cause de l'obstacle que constituent les constructions. Elles finiront par disparaître quel que soit le scénario car elles sont toujours très minces et leur largeur n'est parfois que de quelques mètres.

Marais maritimes et sebkhas : Mais l'impact le plus important sera enregistré dans les marais maritimes et les sebkhas. Ces espaces sont toujours très bas ; leur altitude est le plus souvent comprise entre quelques décimètres et 1 m seulement et parfois égale à 0m. De plus, déjà avec le niveau marin actuel, ils sont largement inondés et envahis par les eaux marines au cours de la saison hivernale surtout lors des tempêtes. Aussi une élévation du niveau marin, même de quelques décimètres pourrait se traduire par leur annexion, de façon permanente, à la mer. Cette annexion sera bien entendu la plus importante avec les scénarios 0,50 et 0,55 m. L'archipel se transformera alors en un grand nombre d'îlots. La superficie qui lui sera ainsi perdue peut être évaluée à environ 70 km² soit environ le tiers de sa surface totale.

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 58

Document info
Document views361
Page views396
Page last viewedWed Dec 07 11:37:23 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments