X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 65 / 102

413 views

0 shares

3 downloads

0 comments

65 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

Les atteintes observées : Pour la zone touristique qui s’étend sur le linéaire côtier entre Gammarth et Raoued, les atteintes apparaissent à la fois au niveau de la plage et des terres qui la bordent. Au niveau de la plage, les atteintes les plus évidentes apparaissent à travers la multiplication des constructions à très peu de distance de la mer. Ceci a parfois entraîné la disparition du premier alignement dunaire. Dans certains cas (comme dans le cas des restaurants "le Coquillage" et "le Pêcheur") les constructions ont même empiété sur le bas de plage. Presque partout là où ces interventions ont eu lieu des formes d'érosion sont apparues et les constructions ont commencé à subir les effets des vagues. Les exemples sont nombreux :

immédiatement à l'Est de l'hôtel Molka, les murs externes d'un restaurant, sont battus par les vagues dès que la mer devient agitée ; ils sont déjà partiellement déchaussés,

plus à l'Est les locaux de l'ancien restaurant du Coquillage sont régulièrement  envahis par les vagues lors des tempêtes,

dans la crique du Pêcheur, la partie externe de la construction de l'ancien restaurant du même nom a commencé à être endommagée par les vagues déjà du temps où ce restaurant était encore fonctionnel.

Vulnérabilité: La zone étant située à une altitude relativement élevée ce qui exclue la probabilité de submersion marine. Mais une potentielle élévation accélérée du niveau de la mer va sans doute accentuer le phénomène de l’érosion marine déjà observés pour les infrastructures existantes. Cette érosion pourra réduire le stock sédimentaire des réserves dunaires sur place et condamner les plages.

4.6.1.2 Zone de Tunis Sud   

Les atteintes observées : Bien qu’elle soit située dans la zone littorale qui a le plus bénéficié de mise en place d’ouvrages de protection marines (épis, brise-lames, talus, etc…),  elle constitue la zone qui a enregistré le plus de dégradations et de recul du trait de côte durant les deux dernières décades. Les destructions ont été très lourdes à Soliman-plage, une seule tempête en 1987 a entraîné l’avancé de la mer d’environ 30m. Des propriétaires privés et des hôtels ont été obligés de protéger sur leur propre compte leurs infrastructures d’une manière anarchiques sans étude approfondie.

Vulnérabilité : Contrairement à la zone de Tunis nord, la zone de Tunis sud a une côte relativement basse et un stock dunaire relativement pauvre. Par une éventuelle élévation accélérée du niveau de la mer, le risque est plus important que la zone de Tunis nord. L’érosion marine sera accélérée et les zones basses seront submergées.

4.6.1.3 Zone de Hammamet

Atteintes observées : Les problèmes d’érosion des plages au niveau de ce pôle touristique sont moins importants que ceux de la ville de Tunis. Des problèmes d’érosion marine se posent dans le secteur touristique d’Hammamet, une fois franchie l’embouchure de l’oued Zemmech et jusqu’à celle de l’oued Temad, au-delà de la Casbah. Certains hôtels (Sindabed, Aladin, Parc) ont même fini par perdre une partie importante de leurs estrans sableux.

Vulnérabilité : Une élévation accélérée du niveau de la mer aura sans doute un impact négatif dont les conséquences pourraient être cumulées avec d’autres phénomènes tels que :

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 65

Document info
Document views413
Page views448
Page last viewedSun Dec 11 12:12:32 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments