X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 68 / 102

378 views

0 shares

3 downloads

0 comments

68 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

4.7 Vulnérabilité des Infrastructures littorales

Les infrastructures réalisées sur le littoral telles que les aménagements portuaires et les grands projets, seront éventuellement touchées par l’élévation accélérée du niveau de la mer.

4.7.1 Les infrastructures portuaires

Les ouvrages internes des ports tunisiens (quai, appontement, etc..) sont en général calés à de côtes de :

1,2 m NGT à l’extrême nord, au golfe de Tunis et au golfe d’Hammamet ;

1,5 m NGT à Sfax et à  Kerkena ;

2,0 m NGT à Gabès.

Avec une élévation du niveau moyen de mer de 55cm (pour le scénario défavorable), nous avons calculé dans les tableaux ci-dessous la différence entre les côtes de calage des ouvrages internes et le niveau de mer pour toutes les périodes caractéristiques de fluctuation du plan d’eau.

Ces résultats montrent qu’à l’horizon 2100, les ouvrages sont vulnérables à l’échelle de la décade. C’est à dire que les ouvrages internes des ports seront submergés par l’eau de mer une fois par 10ans ce qui est inacceptable pour les ports de commerce. Pour un port abris de pêche, cette tolérance peut être acceptée.

Différences approximatives de niveau entre la côte des ouvrages internes des ports et le niveau de la mer

Degré de

Etat

Etat futur dans un

fréquence

actuel

siècle

1. Extrême nord

m

2100 - m

Elévation par rapport au niveau moyen annuel

Niveau courant

1,04

0,49

Elévation par rapport au niveau maximal des vives eaux ordinaires

2 fois par mois

0,81

0,26

Elévation par rapport niveau maximal des vives eaux extraordinaires

2 fois par an

0,79

0,24

Elévation par rapport au niveau maximal exceptionnel dû à des grandes surcotes induites par le vent

1 fois par 10ans

0,49

-0,06

Elévation par rapport au niveau maximal exceptionnel dû à des grandes surcotes exceptionnelles

1 fois par 50ans

0,39

-0,16

2. Golfe de Tunis

Elévation par rapport au niveau moyen annuel

Niveau courant

1,04

0,49

Elévation par rapport au niveau maximal des vives eaux ordinaires

2 fois par mois

0,92

0,37

Elévation par rapport niveau maximal des vives eaux extraordinaires

2 fois par an

0,86

0,31

Elévation par rapport au niveau maximal exceptionnel dû à des grandes surcotes induites par le vent

1 fois par 10ans

0,26

-0,29

Elévation par rapport au niveau maximal exceptionnel dû à des grande surcotes exceptionnelles

1 fois par 50ans

0,16

-0,39

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 68

Document info
Document views378
Page views413
Page last viewedFri Dec 09 04:16:33 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments