X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 86 / 102

391 views

0 shares

3 downloads

0 comments

86 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

5.3.4 Déversement des matériaux par petits fonds

Ce procédé constitue en quelque sorte une variante du précédent. Les produits de dragage provenant d’une zone d’accès à un port ou de l’embouchure d’un oued peuvent être réutilisés pour alimenter une plage en les déposant dans la zone des petits fonds. Suivant la profondeur à laquelle ils sont placés et leur nature, ils peuvent remonter vers la plage ou, au contraire être dispersés avant d’être dispersés vers le large.

Les différents sites qui devraient subir des dragages périodiques sont les divers accès des grands complexes portuaires suivants :

Le goulet du lac de Bizerte : C’est le canal d’accès du port de Bizerte, de Menzel Bourguiba et du lac de Bizerte. Le dragage périodique de ce canal exige à chaque fois la recherche d’un site de dépôt qui peut être choisi dans les zones altérées ;

Le delta de la Mejerda : Le déversement de l’oued Mejerda génère des bouchages continus du port de Ghar El Melh ce qui exige un dragage périodique. Les matériaux de dragage peuvent être transportés vers les zones basses du delta qui sont menacés de submersion marine;

Le canal d’entrée au complexe portuaire La Goulette Radès : Il comporte les ports de La Goulette, de Radès et de Tunis. Les chenaux d’accès à ces ports sont périodiquement dragués et chaque fois, les responsables de ce secteur sont confrontés à différents problèmes du choix du site de dépôt. Une étude approfondie sur la qualité des matériaux peut définir des sites permettant de résoudre les problèmes d’érosion constatés dans les côtes des banlieues nord et sud de Tunis ;

Le canal d’entrée du port de Sousse : C’est la zone de Sousse sud et de Skanes Monastir qui pourrait éventuellement bénéficier de ces matériaux ;

Le canal d’entrée du port de Sfax : Dans la zone de Sfax nord, il y a des zones marécageuses qui peuvent éventuellement bénéficier de ces matériaux;

Le canal d’entrée du port de Gabès : Les matériaux peuvent être déposés dans les marais maritimes menacés par la submersion.

Ce mode d’apport de matériaux doit être soigneusement étudié avant d’être appliqué à une grande échelle. Une étude approfondie pour chaque zone de dragage est nécessaire en vue d’évaluer la qualité de ces sédiments d’une part, et la recherche du site approprié qui permet de réduire l’effet de l’érosion marine et les éventuels impacts de l’élévation du niveau de la mer d’autre part.

5.3.5 Réalisation d’un cordon artificiel

Cette solution consiste à réaliser un cordon sableux sur le littoral pour séparer la mer d’une zone basse susceptible d’être émergée par la mer en cas d’une EANM et créer ce qu’on appel un polder. Ce cas peut être envisagé selon l’importance de la zone à protéger :

En milieu urbain: Le cordon peut être réalisé pour protéger une zone urbaine contre la submersion. Les matériaux formant ce cordon peuvent être apportés soit par voie hydraulique soit par voie terrestre. La solution devrait être bien étudiée pour assurer la durabilité de la stabilité du rivage ainsi constitué. Dans tous les cas, un entretien à long terme serait nécessaire ;

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 86

Document info
Document views391
Page views426
Page last viewedFri Dec 09 20:04:41 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments