X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 9 / 102

352 views

0 shares

3 downloads

0 comments

9 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

Différentes publications rapportent que plusieurs segments des côtes tunisiennes sont en train de subir des formes de dégradation par salinisation et engorgement par l'eau du sol. Les indices variés sont dus à des aménagements relativement récents  :

des constructions fortement dégradées par des phénomènes d'humidité et d'haloclastie. C'est le cas de différentes habitations de front de mer comme sur la côte de la ville de Sfax. C'est le cas aussi de plusieurs marabouts implantés près du rivage comme à Jerba (Sidi Zaied, ...), sur la côte sud de la ville de Sousse (Sidi Abdelhamid) et surtout sur la côte de l'archipel des Kerkena (Sidi Ammar, Sidi Messaoud, ...).

des arbres morts ou agonisant au milieu de terres parfois devenues impropres à l'agriculture. Des exemples ont été cités dans le fond dans le voisinage de la sebkha Ariana, du golfe de Hammamet et surtout dans l'archipel des Kerkena.

Une des explications de cette situation pourrait être recherchée fondamentalement dans des phénomènes d'intrusion des eaux marines et un relèvement du toit de la nappe phréatique suite à une variation positive du niveau marin. Mais, encore une fois, ces formes de dégradation sont les plus nets dans les terrains soumis à des phénomènes de subsidence.

L'archipel des Kerkena vient en tête. Certains des marabouts qui ponctuent sa côte appartiennent de nos jours à des terrains régulièrement inondés et impraticables pendant une bonne partie de l'année. Il n'est pas rare non plus de trouver les restes de racines de palmiers, en place, au sein même de milieux salés. Dans les marges internes des sebkhas, on peut voir des palmiers encore debout mais certains d'entre eux sont morts, les autres sont généralement dans de mauvaises conditions ou agonisent déjà.

De vieux habitants, hommes et femmes, natifs de l'archipel, confirment cette tendance et savent bien que leur archipel est exposé à une double menace: l'avance de la mer et l'extension des sebkhas. Ces deux phénomènes sont intimement liés l'un à l'autre. Car, si les sebkhas sont en train de s'étendre dans leur partie interne, aux dépens des terres basses qui les encadrent, elles perdent du terrain dans leur marge externe rongée par la mer ou concédée au profit des marais maritimes.

Figure 3 :  Bassins d’aquaculture en dessous du niveau de la mer (Monastir)

Figure 4 :  Jetée romaine submergée par la mer (Gammarth)

2.4 Les scénarios futurs d’élévation du niveau de mer - IPCC

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 9

Document info
Document views352
Page views387
Page last viewedTue Dec 06 11:24:36 UTC 2016
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments