X hits on this document

Word document

ETUDE SUR LA DELIMITATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME - page 92 / 102

485 views

0 shares

3 downloads

0 comments

92 / 102

Etude sur la délimitation du DPM en relation avec l’élévation accélérée du niveau de la merMEAT

5.4.3 Ouvrages transversaux

Rôle : Les ouvrages transversaux, dénommés épis, ont pour objet d’arrêter le débit solide et sont généralement mis en œuvre lorsque les mouvements sédimentaires prédominants sont parallèles à la côte. Ils sont utilisés pour :

stabiliser une plage en retenant une partie au moins du transport littoral ;

éviter l’engraissement dans une zone avale en arrêtant le transport littoral ;

stabiliser une plage soumise à de fortes tempêtes, ou à des périodes saisonnières d’avancée ou de recul en réduisant le taux de perte ;

réduire le taux de transport littoral dans un certain secteur en réorientant le tracé du rivage presque perpendiculairement à la direction prédominante des houles.

Différents types d’ouvrages : Il existe de nombreux types d’épis :

Les épis courts rendent très irrégulière la zone du jet de rive au voisinage du niveau des pleines mers, d’où une réduction du jet de rive et une limitation des houles de chaque côté. Ils produisent en général un arrêt de l’érosion et une remontée de la plage ;

Les épis longs, susceptibles d’arrêter complètement le transit littoral, doivent être prolongés au-de-là de la ligne des brisants où s’effectue l’essentiel de ce transit.

Les épis perméables permettent d’éviter une trop grande dissymétrie dans la forme de la plage et de limiter en particulier les phénomènes d’érosion en aval du transit littoral. Ils peuvent être constitués par exemple par une série de pieux présentant des vides entre eux.

D’autres types d’épis ont été conçus, épis coupés, épis réglables ...

Fonctionnement des épis droits : Formant un relief par rapport au terrain en place, les épis arrêtent une fraction plus ou moins importante du transit littoral. Il se produit :

dans la zone située en amont d’un épi à l’égard du transport littoral, un dépôt de matériau qui a tendance à épouser la forme des crêtes de houle passant par l’extrémité de l’ouvrage lorsque la houle est oblique par rapport à la ligne de rivage,

dans la zone située en aval d’un épi, une érosion d’autant plus importante que l’épi arrête une plus grande quantité de matériaux.

figure 31 : Fonctionnement des épis en présence d’un transit littoral

____________________________________________________________________________________________________ _

IHE - Ingénierie de l’Hydraulique et de l’Environnement Page : 92

Document info
Document views485
Page views520
Page last viewedSat Jan 21 11:06:26 UTC 2017
Pages102
Paragraphs3859
Words37933

Comments