X hits on this document

98 views

0 shares

0 downloads

0 comments

12 / 36

Régions

Longue vie aux Eaux-de-vie Morand

La «Williamine» tire ses qualités de la terre d’élection qui lui a donné naissance, s’identifiant par son fruit symbolique, ses traditions, une culture, une famille…

La tradition du digestif est très appré- ciée dans nos régions. Les distilleries misent toutes sur la qualité de leurs produits, leur savoir-faire artisanal et la créativité. L’élaboration des eaux-de-vie exige une grande habi- leté et beaucoup d’exigence de la part de chaque membre de la chaî- ne. La production peut varier forte- ment d’une année à l’autre puisque les conditions climatiques agissent sur les récoltes de fruits. Effective- ment, la nature dictant ses lois, les distillateurs feront le meilleur avec ce qu’elle leur donne !

Il a été l’un des pionniers de la démarche «Appellation d’origine contrôlée» qui prouve l’authenticité et la provenance des produits. Son eau-de-vie culte respecte ainsi les exigences du label de qualité tout en étant protégé par sa reconnaissance valaisanne.

De surcroît, la distillerie a récem- ment obtenu la certification ISO 22000, une norme internationale relative à la sécurité des produits alimentaires.

Ce n’est donc pas l’effet du hasard si la «Williamine», créée en 1953, s’est imposé tout autour du globe auprès des grands connaisseurs comme «l’eau-de-vie de poire Williams la plus reconnue» !

Le climat et les sols fertiles des ver- gers valaisans jouent un rôle décisif dans l’élaboration de la gamme du produit qui se décline dès la plus pe- tite contenance en 2 cl, en passant par les 10 cl, 35 cl et 70 cl jusqu’à la bouteille classique de 150 cl, toutes titrant un volume d’alcool de 43%.

Le Valais possède un deuxième grand sommet après le Cervin : «l’eau-de- vie de poire Williams». Renommée et déposée en tant que «Williamine» par le célèbre distillateur «Morand», la marque est la seule légitimée à pouvoir porter cette dénomination, constituant le signe distinctif du pro- duit. Julien Morand, arrière-petit fils de Louis Morand, le fondateur, est désormais le directeur de la distille- rie, mais aussi le Président de «l’In- terprofession des eaux de vie AOC du Valais».

Les connaissances en cultures frui- tières et en techniques arboricoles des spécialistes de la maison per- mettent d’acquérir une matière pre- mière qui est irréprochable. Grâce aux examens, analyses et contrô- les, les fruits sont à maturité idéale, dans un parfait état sanitaire. Ainsi, les poires mûries au soleil et choi- sies avec le plus grand soin, sont toutes plus délicieuses et parfumées les unes que les autres.

La «Williamine», alliant la force de la poire Williams à une touche de douceur, donnera une pleine satis- faction à de nombreuses générations grâce à cette subtile «note de goût» qui n’appartient qu’à elle !

Comment le conten entre dans le conte

u nant ?

A la vue d’une bouteille contenant une poire toute entière, la plupart des gens se demande comment cela est possible. Julien Morand, direc- teur de la «distillerie Morand» nous a dévoilé, depuis Martign , le secret familial de la poire «prisonnière»…

M. Morand. En effet, la bouteille est en suspension au-dessus de la petite poire qui se développera sereinement dans cette position jusqu’à sa maturité : en espérant que les conditions météo permet- tent sa résistance !

La scène se passe au Printemps : Une bouteille vide est attachée au poirie , placée au-dessus de la poire encore jeune, qui, elle-même, est tenue à la bouteille à l’aide de 2 fi- celles. «Cette situation est d’ailleurs pour le moins amusante», nous dit

Le contenu «le fruit» ne pouvant se séparer de son contenant «la bou- teille» seront délicatement détachés de l’arbre et rincés avec soin pour ôter toutes traces des produits neu- tralisants dans lesquels la poire a dû baigner (acide sulfureux et haut

degré d’alcool)…pour enfin rece- voi , après plusieurs mois, l’eau-de- vie sur sa peau granuleuse.

La saveu , la finesse et le bouquet d’origine de la poire Williams se dé- velopperont particulièrement bien dans l’eau-de-vie fruitée : Délicat et tout simplement merveilleux ! L’éternelle fraîcheur de la poire res- tera intacte aussi longtemps qu’elle sera immergée dans son eau-de-vie, indispensable à sa survie !

Document info
Document views98
Page views98
Page last viewedThu Dec 08 08:29:48 UTC 2016
Pages36
Paragraphs804
Words16136

Comments