X hits on this document

87 views

0 shares

0 downloads

0 comments

26 / 36

sports

Le plus grand bateau solaire : en direction d’un monde durable !

Planet Solar est un projet hors normes et bien plus : un défi technologique de grande envergure qui est en lien direct avec l’un des plus grands enjeux du 21° siècle : l’énergie et les possibilités d’amélioration de son efficacité.

S’inscrivant totalement dans le cou- rant du développement durable, le projet est une solution écologique concrète pour l’avenir de la naviga- tion et des transports ! Ses organi- sateurs sont principalement motivés par la nécessité de développer des alternatives aux énergies fossiles que l’on sait limitées, tout en dé- montrant le potentiel des énergies renouvelables, notamment d’origine solaire.

Le support de l’aventure «Planet So- lar» est un catamaran révolutionnai- re de 30 mètres de long, pesant 60 tonnes, et surmonté de 470 m2 de panneaux solaires photovoltaïques qui alimenteront en permanence le moteur électrique. Ainsi, ce multi- coque, actuellement en construction au chantier naval «Knierim Yacht- bau» de Kiel (au nord de l’Allema- gne) sera silencieux, léger, rapide et non polluant !

Le double objectif pour Raphaël Domjan, initiateur du projet, est d’apporter des solutions positives et innovantes au service de l’humanité et de l’environnement, tout en réalisant son rêve : faire le premier tour du monde en bateau, avec lénergie solaire comme seul moyen de propulsion. «Nous voulons être les Philéas Fogg du XXIe siècle !»

Intéressant, d’autant que les deux organisations à la base du projet sont 100% suisses : «Solar Planet Foundation» a toujours été engagée dans des projets suisses spécifiques à la protection de l’environnement et «Planet Solar SA», située dans le Parc scientifique d’Yverdon-les- bains, est une société spécialement crée pour l’événement.

Rassemblant une équipe internationa- le de physiciens, ingénieurs, construc- teurs navals, et différentes person- nalités sensibles à l’importance des énergies renouvelables, cet extraordi- naire défi est évidement humain.

«Raphaël Domjan», skipper sur le bateau, sera accompagné par le célèbre marin français «Gérard d’Aboville», connu pour sa traversée à la rame et en solitaire des Océans Atlantique et Pacifique. Lors de cet incroyable périple autour du globe, l’équipage parcourra d’est en ouest, l’Océan Atlantique, l’Océan Pacifique, en passant par le Canal de Panama, pour rejoindre l’équateur, là où l’ensoleillement disponible est au maximum, puis l’Océan Indien, le Canal de Suez, pour rallier enfin la Méditerranée. Débutant en Avril 2011, les 40000 km de traversée devraient s’effectuer en 140 jours de navigation, à une vitesse moyenne de 8 nœuds.

N’oublions pas de parler du comité de parrainage, sans qui cette fabuleuse aventure n’aurait pu voir le jour ! Son président émérite «Jean- Louis Acouturier» est aussi le président-fondateur de l’Association française pour le bateau électrique (AFBE). Et parmi la dizaine des membres, on passe en revue des noms qui ne sont pas inconnus dans le domaine de la navigation comme «Albert Falco», ancien capitaine de la Calypso, et participant à son époque aux différents projets du Commandant Cousteau ; «Nicolas Prantzos», astrophysicien et directeur

de recherches au d’Astrophysique de

CNRS Paris)

(Institut ; «Jean-

Louis Etienne», actuel Musée Océanographique

directeur du de Monaco ;

et «Jean Verne», l’arrière-petit-fils

qui est bel et bien de Jules Verne…

Citons aussi de grands voyageurs comme le valaisan «Serge Roetheli», reconnu pour avoir accompli, avec sa femme Nicole, près de 1000 marathons à pied autour des 5 continents ; ou le britannique «Jason Lewis» qui a réalisé, pendant 13 ans, le premier tour du monde propulsé par sa propre énergie humaine, c’est- à-dire sans transports polluants : à pied, à la nage, en patins à roulette ou en bateau à pédales…Extraordinaire !

Document info
Document views87
Page views87
Page last viewedSun Dec 04 13:34:27 UTC 2016
Pages36
Paragraphs804
Words16136

Comments