X hits on this document

77 views

0 shares

0 downloads

0 comments

29 / 36

le paléo en quelques chiffres

Depuis sa création : 33 festivals 2’258 chanteurs, groupes ou com- pagnies 2’664 concerts et spectacles sur scène 4’326’154 spectateurs Cette année : 38 000 spectateurs par jour 230’000 visiteurs 1’455 artistes pour 176 spectacles 4’300 collaborateurs bénévoles 8’000 campeurs 657 représentants des médias. 21 millions de budget

Conjuguant merveilleusement bien la détente et l’évasion musicale, le Paléo a su, plus que n’importe quel autre festival, évoluer avec son temps. Rendez-vous l’année pro- chaine du 20 au 25 juillet !

Interview :

daniel rossellat, directeur du festival

Conscient de ses responsabilités en matière de respect de l’envi- ronnement, de développement durable et de promotion de la santé, le «Paléo Festival» rempor- te depuis trois ans consécutifs, le prix «Nice Future Attitude» qui reflète un réel engagement de la part de son organisation.

Quelle est la politique environnementale du paléo ?

1. Quelle est l’idéologie du Pa- léo Festival en matière de poli- tique environnementale ?

Le pragmatisme dans le but idéal. Nous entendons assumer notre responsabilité sociale. Nous me- nons nos actions au niveau local dans le cadre d’un problème très général.

2. Le festival génère de nom- breux déchets…Comment maîtrisez-vous le tri et le recyclage ?

D’abord, nous évitons le gaspilla- ge. Le provisoire ne doit pas être une excuse pour faire moins d’ef- forts. Donc éphémère et durable peuvent se conjuguer à merveille dans un Festival. Nous mettons à disposition de nos partenaires de nombreuses déchetteries (13 au total) favorisant le tri et proté- geant les sols (huiles usées). En- suite, cette année, nous avons mis en place ce système de gobelets consignés, donc recyclés. Nous aimerions atteindre 50% des dé- chets triés en 2010 ! Finalement, nous communiquons passable- ment avec notre public pour le sensibiliser à la problématique et le rendre ainsi complice de notre action.

Francis Cabrel

3. Depuis l’édition 2008, le Pa- léo à réduit sa consommation en électricité…Quelles ont été les retombées de ces mesures ?

La baisse a été de 2.56%. Ce problème n’est pas simple. Mais il faut savoir que le festivalier consomme nettement moins d’électricité à Paléo que s’il reste chez lui. Il convient en fait de trouver le bon équilibre entre économie et qualité, voire sécu- rité : chaîne du froid <-> écono- mies en électricité ; hygiène <-> économies d’eau

4. Et quelles sont vos mesures pour la réduction de la consom- mation d’eau du Festival ?

Pose de réducteurs de débit sur les robinets du Festival, pose d’urinoirs sans eau, ainsi qu’arrêt de l’eau dans les urinoirs dont le débit est quasi continu.

5. Quels sont les autres objectifs environnementaux que vous vous êtes fixés pour les prochaines éditions du Festival ?

Etayer notre politique en matière de transports (train et bus prin- cipalement, mais aussi mobilité douce, co-voiturage).

6. Et vous, comment contri- buez-vous au respect de l’en- vironnement ?

Je prends le train chaque fois que cela est possible, je consomme des produits de saison, je favorise le commerce de proximité. Et pour les vins, je pense global mais je dépense local .

29

Document info
Document views77
Page views77
Page last viewedSat Dec 03 10:05:05 UTC 2016
Pages36
Paragraphs804
Words16136

Comments