X hits on this document

105 views

0 shares

0 downloads

0 comments

8 / 36

Saisons

De l’or bleu en bouteilles

Sur le secteur de plus en plus étendu des eaux embouteillées, l’eau minérale naturelle est la seule à pouvoir se prévaloir d’effets bénéfiques à la santé humaine. Rafraîchissante et réhydratante : incontestablement ! Dépourvue de calories : assurément ! Elle n’est pourtant pas seulement le désaltérant élémentaire contre la soif !

Lorsque l’eau minérale jaillit des entrailles de la terre après un péri- ple de plusieurs années (5 à 15 ans) dans les failles de l’écorce terrestre, elle en ressort indemne de toute contamination d’origine humaine. Les sévères prescriptions en matière d’hygiène et les contrôles rigoureux effectués par les embouteilleurs jusqu’au conditionnement garantis- sent une qualité élevée et constante du produit. La législation alimen- taire impose d’ailleurs un cahier des

charges très strict aux producteurs, à l’instar des produits bio. «Par eau minérale naturelle, on entend une eau souterraine microbiologique- ment irréprochable, provenant d’une

ou de plusieurs sources naturelles

ou de captages souterrains ar-

tificiels, devant se distin-

guer par sa provenance

géologique, sa nature

et la quantité de ses

composants

mi-

Purifiée et filtrée naturellement à sa source, l’eau minérale s’enrichit dans les différentes couches rocheu- ses qui traversent les entrailles de la terre pendant des années, voire des décennies. Embouteillée sans trai- tement susceptible de modifier sa composition, l’eau minérale produi- te en Suisse provient d’une vingtai- ne de sources. Elle se distingue par sa pureté originelle, sa teneur en sels minéraux et en oligo-éléments essentiels au métabolisme énergéti- que et à la constitution du squelette humain, comme le calcium, le ma- gnésium, le potassium ou encore le sodium…Par ailleurs, le dioxyde de carbone influence son «caractère» et son goût : l’eau peut être piquan- te, pétillante, ou aux fines bulles !

néraux. Elle doit, en outre, présenter un débit régulier et une température à peu près constante, dans la limite des variations naturelles.»

Consommée et appréciée depuis des temps immémoriaux, l’eau minérale acquiert une très grande popularité au 18° siècle, essentiellement avec l’hydrologie médicale, science qui se fonde sur ses qualités curatives. De véritables «stations» en Suisse se sont créées autour de certaines sources. Venant parfois de très loin, les gens s’y rendaient pour boire, se baigner et profiter de plusieurs autres traitements en lien avec l’eau, mais en tant que boisson de table, le succès fut plus tardif ! Au début du 20° siècle, les mêmes stations se sont mises à vendre leurs eaux en bouteille, et ce n’est que 50 ans plus tard qu’elles ont enfin perdu leur connotation de «remède médicinal» pour envahir, midi et soir, toutes nos tables.

Document info
Document views105
Page views105
Page last viewedSat Dec 10 19:30:49 UTC 2016
Pages36
Paragraphs804
Words16136

Comments