X hits on this document

89 views

0 shares

0 downloads

0 comments

9 / 36

Bien que l’eau soit amenée à domi- cile par les services publics, ce sont surtout les citadins suisses qui sont de plus en plus nombreux à consom- mer quotidiennement de l’eau miné- rale naturelle en bouteille. Il y a un siècle, sa consommation atteignait annuellement moins de deux litres par tête d’habitant. Au milieu du siècle dernier, elle était encore infé- rieure à dix litres. Tandis qu’elle dé- passe largement aujourd’hui les 100 litres, toujours par tête d’habitant. On assiste donc bel et bien à l’émer- gence d’une «nouvelle culture de la consommation de l’eau» qui doit aussi son succès aux campagnes de marketing, ainsi qu’à celles des nutritionnistes qui ont commencé dans les années 1990 à dénoncer les problèmes d’obésité et de déshydra- tation.

Dès lors, l’eau minérale naturelle a souvent été présentée par la publi- cité comme une boisson associée à une vie saine, active et sportive. Il apparaît, selon les motivations des consommateurs, qu’elle se substitue à d’autres boissons plus sucrées, tandis que l’image d’un produit perçu comme élitiste tout en étant finalement peu onéreux est très fa- vorable ! Sa consommation est as- surément fonction de soucis diététi- ques et d’attraits pour les produits sains, traits caractéristiques de l’élé- vation du niveau de vie de ces der- nières décennies.

Pureté, sécurité, nature, santé, bien- être, hédonisme ou distinction so- ciale...Autrement dit, on achète de l’eau en bouteille pour son contenu objectif mais également pour son image, et les symboles qu’elle véhi- cule ! On voit même apparaître dans certaines villes en Europe des bars à eau ainsi que des cartes des eaux avec une dégustation des différents «crus» sur les tables de nombreux restaurants : Une nouvelle manière de rendre hommage au précieux li- quide !

Quelle eau minérale vous convient le mieux ?

Toutes les eaux minérales suisses sont de qualité, mais elles ont chacune une concentration caractéristique en minéraux et en oligo-éléments. Cela en raison de la situation géologique de leur source et du parcours que l’eau tra- verse dans les couches rocheuses. Il appartient à chacun de choisir son eau minérale selon ses propres objectifs «santé» qui évoluent selon les âges, les conditions de santé et les circonstances de la vie. Par exemple, les eaux les plus riches en minéraux sont idéales pour ceux qui ont des besoins élevés (sportifs, femmes enceintes) ou ceux qui ont une alimentation à risque élevé de déficiences nutritionnelles (régimes à répétition, alimentation anarchique, faible consommation de produits laitiers).

Calcium

114

105

115

425

Magnésium

7

20

40

51

Sodium

3

7

19.9

10

Potassium

0.7

1.4

1.8

1.4

Sulfates

120

11.7

211

964

Minéralisation

497

581

718

1871

totale

Source : Association Suisse des sources d’eaux minérales et de producteurs de soft drinks « SMS » - ww . mineralwasse .ch

Nous nous sommes penchés de plus près sur les principales compo- sitions chimiques de 4 eaux minérales naturelles reconnues, embou- teillées et produites en Suisse : «Elmer», «Valser» et les 2 eaux miné- rales naturelles distribuées par «Nestlé Waters Suisse» : «Henniez», et «CristAlp» :

Valser

CristAlp

Henniez

Principaux composants en mg/litre

Elmer

Principaux effets de ces substances sur notre organisme :

Calcium :

Permet la constitution et la solidification des os et des dents ; Réduit la tension artérielle et les contractions musculaires.

Magnésium : Facilite l’influx nerveux ; Soutient l’activité cardiaque ;

Sodium :

Potassium

Favorise l’irrigation sanguine des petits vaisseaux ; Prévient les thromboses et les crampes. Assure un bon équilibre hydrique de l’organisme ; Hydrate les cellules. : Intervient dans les fonctions nerveuses ;

Sulfates :

Lutte contre l’arthrose et les rhumatismes. Favorise l’élimination des toxines ; Active les hormones.

09

Document info
Document views89
Page views89
Page last viewedSun Dec 04 20:43:07 UTC 2016
Pages36
Paragraphs804
Words16136

Comments