X hits on this document

Word document

Inventaire du 21e siècle - page 11 / 134

326 views

0 shares

0 downloads

0 comments

11 / 134

Robert Fossaert, Inventaire du 21e siècle. Tome 2 (2005).11

Les 6,4 milliards d'habitants de la planète, à la mi-2004 1, deviendront 7,9 milliards en 2025 et 9,4 milliards en 2050. Vers 1990, la population mondiale s'accroissait d'un équivalent- Mexique par an; en 2004, elle ne croissait plus que d'un équivalent-Italie et son augmentation annuelle continuera de se réduire tout au long des prochaines décennies. Les études spécialisées divergent quelque peu quant au moment où les taux de natalité et de mortalité se rejoindront ou oscilleront faiblement autour de leur point d'équilibre, mais ce moment - qui équivaut à une stabilisation approximative de la population mondiale - sera proche de 2075 Autrement dit, le freinage démographique de l'humanité aura pris plus d'un siècle.

Toutefois, des écarts considérables pourront être observés d'une région à l'autre. Ainsi l'ONU - qui groupe parfois ses données par continents, sauf pour l'Amérique - a pu constater que l'équilibre des taux de mortalité et de natalité est pratiquement atteint en Amérique du nord et en Europe (Russie comprise) et s'attend à ce qu'un même équilibre soit atteint vers 2050 en Amérique latine et en Océanie, cependant que les grandes masses d'Asie et d'Afrique ne seront globalement concernées que vers 2075. Ces données peuvent être affinées plus encore, jusqu'à faire apparaître des écarts par zones ou par pays que l'on retrouvera plus loin, l'exemple le plus manifeste étant celui de l'Afrique Orientale, Centrale et Occidentale où l'équilibre ne s'établira pas avant 2150-60.

Vers 1950, au sortir de la seconde guerre mondiale, l'humanité prit peu à peu conscience de son énorme croissance et s'interrogea sur la disponibilité future des ressources alimentaires, énergétiques et autres. Ce fut l'époque des "Nous courons à la famine!" Bien avant 2050, l'humanité prendra conscience de sa décélération démographique et s'interrogera sur la portée de cette mutation. Pour ce qui est de l'alimentation, l'histoire du 20e siècle est tout-à-fait encourageante, car les récoltes ont accompagné la croissance démographique. Après 1950, les famines et les malnutritions ont été dues, pour l'essentiel aux désordres des guerres, génératrices de pillages et de réfugiés, non à la rareté des ressources. Il en ira de même au 21e siècle, d'autant que l'expérience acquise par le Haut Commissariat aux Réfugiés et par le Programme Alimentaire Mondial (deux agences de l'ONU) eux-mêmes soutenus par de multiples ONG permet d'escompter que là où elle sera nécessaire, l'aide pourra être le plus souvent massive et rapide, y compris pour faire face aux catastrophes naturelles. De la famine à la sous-alimentation, les responsabilités sont politiques et non pas démographiques.

Il n'y aura pas non plus de crise énergétique, malgré l'épuisement de plus en plus manifeste des énergies non-renouvelables, à commencer par le pétrole. La gestion des investissements dans la prospection, les équipements et les réseaux,

1 Les statistiques internationales rendent comparables des données issues de recensements ou établies d'autre manière à des dates diverses, en fixant pour chaque pays un résultat moyen par année, ce qui permet de lisser les écarts périodiques. Les chiffres utilisés seront arrondis au milliard avec une ou deux décimales éventuelles, mais plus loin, ils pourront être arrondis, de même, au million.

Document info
Document views326
Page views326
Page last viewedFri Dec 09 12:04:11 UTC 2016
Pages134
Paragraphs1453
Words56761

Comments