X hits on this document

Word document

Inventaire du 21e siècle - page 29 / 134

340 views

0 shares

0 downloads

0 comments

29 / 134

Robert Fossaert, Inventaire du 21e siècle. Tome 2 (2005).29

qui a permis la relève du charbon par le pétrole et qui fonde présentement l'utilisation prioritaire du gaz - ne peut avoir qu'une portée partielle et différée. L'hydrogène, comme éventuel vecteur d'énergies primaires variées et, d'ores et déjà, l'électricité comme énergie dérivée symbolisent une souplesse et une fongibilité potentielle qui ne mûrira pas parfaitement au 21e siècle.

Le choc d'après 1973 fût imputé aux hausses massives imposées par l'OPEP, comme si ces hausses et l'embargo des exportations arabes qui les accompagna n'avaient rien à voir avec la quatrième guerre israélo-arabe 11. Mais le rebond des hausses en 1975 et les conséquences économiques qui frappèrent le monde entier (hormis les pays non importateurs de pétrole 12 ) accoutumèrent les opinions publiques à l'idée que ces chocs étaient "pétroliers" et même "arabes", tant les pays du Proche et Moyen-Orient (Iran compris) pèsent lourd dans l'OPEP.

Au reste, cette fiction politique avait une réelle signification économique: les prix courants du pétrole montèrent d'environ 2 $ le baril jusqu'à environ 12 $ en 1978, puis bondirent à 35 $ en 1981, avec la guerre du Golfe. Ces prix nominaux publiés par le Department of Energy concernent les moyennes annuelles des coûts d'approvisionnement des raffineries américaines (voir graphique ci-après).Un autre graphique de même source retrace les prix nominaux trimestriels du pétrole de même destination, pour la même période et les "explique" par 69 notes événementielles. Un exercice semblable pourrait être consacré aux fluctuations mensuelles, hebdomadaires ou quotidiennes de prix pétroliers diversement circonscrits; il aboutirait à ce brouillard d'informations dont les medias nourrissent l'opinion publique et au sein duquel les experts boursiers ou marchands tâtonnent pour entrevoir leur avenir, lequel est généralement à terme très court. Le mérite du graphique reproduit ci-avant est, à tout le moins, de dessiner l'une des perspectives de longue durée rendant visibles les chocs et contrechocs pétroliers.

11 Baptisée guerre du Kippour ou du Ramadan, elle dura du 6 au 25 octobre 1973

12 Le cas des États-Unis est particulier. Déjà grand importateur net de pétrole, ce pays fut dérangé dans ses coûts et, plus encore, dans son mode de vie, mais les firmes pétrolières - souvent d'origine américaine - entrèrent dans une phase heureuse où leurs profits, puis leurs investissements augmentèrent substantiellement.

Document info
Document views340
Page views340
Page last viewedSat Dec 10 09:54:51 UTC 2016
Pages134
Paragraphs1453
Words56761

Comments