X hits on this document

Word document

Inventaire du 21e siècle - page 30 / 134

273 views

0 shares

0 downloads

0 comments

30 / 134

Robert Fossaert, Inventaire du 21e siècle. Tome 2 (2005).30

Mais bien d'autres éclairages de même durée peuvent être produits, par exemple celui de l'OPEP. Cette ligue s'intéresse, en effet, aux prix du $ par baril, en termes nominaux établis sur moyennes annuelles, comme ci-avant, mais aussi en termes réels et pour les prix payés aux compagnies exportatrices, publiques ou privées, des pays ligués dans l'OPEP 13. Pour passer du nominal au réel, les statisticiens de l'OPEP tiennent compte de l'évolution des taux de change vis-à-vis du $ et de la hausse des prix intérieurs dans les pays importateurs. Ces deux déflateurs sont pondérés selon la part relative de chacun desdits importateurs dans le total de l'année considérée. La vision précédente se présentait comme le point de vue du consommateur américain (abstraction faite des marges de raffinerie et des impôts). La vision OPEP s'efforce d'être celle des États producteurs. Dans la série ainsi établie pour 1973-2003 14, les prix réels du baril qui étaient voisins de 2 $ jusqu'en 1973 se hissèrent jusqu'à 9 $ environ, de 1974 à 1979, puis bondirent dans une zone de 13 à 16 $ de 1980 à 1986, avant qu'un contre-choc pétrolier les fasse descendre, par marches irrégulières, jusqu'à un peu plus de 3 $ en 1998., pour remonter ensuite jusqu'à 8 $ en 2000 et probablement plus de 10 $ en 2005, sans que rien garantisse que cette nouvelle poussée soit déjà achevée. D'énormes

13 À vrai dire, ces prix réels semblent être saisis à partir d'indices marchands publics qui ne détaillent pas les prix régis par des contrats de longue durée, ni les prix consentis par les compagnies de production à leurs consoeurs importatrices relevant des mêmes groupes multinationaux qu'elles.

14 Voir www.opec.org/library

Document info
Document views273
Page views273
Page last viewedMon Dec 05 03:14:09 UTC 2016
Pages134
Paragraphs1453
Words56761

Comments