X hits on this document

Word document

Inventaire du 21e siècle - page 32 / 134

347 views

0 shares

0 downloads

0 comments

32 / 134

Robert Fossaert, Inventaire du 21e siècle. Tome 2 (2005).32

conventionnel ne se poursuivra pas sans que mûrissent de nouvelles tensions qui se noueront finalement en un nouveau choc, vers 2050-60. Je conseille vivement la lecture de son étude 16. Sur cette lancée, pour compléter mon cadrage hypothétique du 21e siècle, j'aventurerai une hypothèse supplémentaire sur la seconde moitié du siècle, c'est-à-dire sur une période où l'après-pétrole conventionnel - et, bientôt, non-conventionnel - sera en vue. Ce troisième choc, "énergétique" plus que "pétrolier" pourrait advenir vers 2085-95, sauf miracle technologique - comme la domestication parfaite de l'hydrogène - ou heureuse conversion idéologique - au bénéfice de l'énergie nucléaire - mais mon propos n'est pas de jouer les devins, à grand renfort de dates et d'évaluations supposées certaines, mais bien de comprendre, choc par choc, quelle influence chacun d'eux aura chance d'imprimer à tout le contexte énergétique, économique, politique.et culturel, c'est-à-dire à l'évolution du système mondial.

Une première crise "pétrolière" a peut-être commencé avec les hausses de prix du baril depuis 2003  17, encore que les désordres nigérians et surtout les dégâts provoqués par l'agression américaine en Irak, puissent expliquer le déficit de l'offre. A quoi s'ajoute, sans réelle surprise, une demande chinoise et indienne en nette expansion. En outre, d'autres facteurs continuent de fragiliser les approvisionnements des États-Unis, principal consommateur mondial: retard des raffineries, "désobéissance" vénézuélienne, excessive confiance dans les possibilités des compagnies américaines 18, etc. Dans ce contexte, on comprend que l'AIE appelle à "des mesures drastiques pour économiser le pétrole" et s'attaque expressément à la circulation routière, n'en déplaise à Détroit, déjà souffrante 19. Ralentir la circulation sur les autoroutes et rendre les transports publics moins chers, voire gratuits, résume ses propositions...

Il se pourrait qu'un plateau des prix pétroliers ou même un modeste recul devienne possible après 2005, mais il suffira de quelques retards ou péripéties pour différer ce répit et même pour conduire, d'ici une décennie ou deux au choc majeur qu'annoncent les observateurs les plus réfléchis. En effet, une éventuelle surcroissance de production imposée à l'Irak ou à l'Arabie ne sera pas de sitôt abondée par des découvertes majeures. La Caspienne, moins riche qu'annoncé, dispose d'exutoires que la distance, le contrôle russe et même les vetos américains 20 rétrécissent. Les explorations sous-marines, désormais

16 Voir note 3.

17 Le présent texte a été écrit en avril 2005.

18 Les multinationales d'origine américaine presque partout présentes sont loin de jouir partout d'une parfaite liberté d'action (associés plus ou moins contraignants, contrats à longue durée avec des clients de localisation très variée, inerties dues aux oléoducs traversant le territoire d'États parfois "rebelles", réactions politiques des États sur le territoire desquels se trouvent les principaux sites en exploitation, fût-ce l'Arabie saoudite).

19 Le World Energy Outlook 2004 souligne que, depuis le début des années 1970, la part des transports dans la demande mondiale de pétrole est passée de 37 % environ à près de 58 % et ne s'en tiendra pas là, sauf "mesures drastiques".

20 Opposition à un oléoduc via l'Iran et à un gazoduc traversant l'Afghanistan vers l'Inde.

Document info
Document views347
Page views347
Page last viewedSat Dec 10 15:09:39 UTC 2016
Pages134
Paragraphs1453
Words56761

Comments