X hits on this document

Word document

Inventaire du 21e siècle - page 51 / 134

341 views

0 shares

0 downloads

0 comments

51 / 134

Robert Fossaert, Inventaire du 21e siècle. Tome 2 (2005).51

pourraient se raviver en plusieurs secteurs, même si le Pakistan a désormais rejoint l'Inde pour ce qui est de la capacité nucléaire. Savoir si cette possible dissuasion réciproque bénéficiera à toute la région sera une question majeure.

Pour sa part, l'Inde proprement dite a gagné en poids relatif dans la région et elle continuera vraisemblablement de ce faire. Son PIB dépassera celui du Japon entre 2010 et 2015 et, sur cette lancée, elle pourrait rejoindre le PIB des États-Unis vers 2060, tout en disposant évidemment d'un PIB par tête très inférieur au niveau américain. Ce dernier rattrapage pourrait être d'autant plus long que la croissance de l'économie indienne entretient - ou aggrave - de très fortes inégalités. L'Inde ne sortira pas de sitôt d'une situation qu'elle partage, en somme, avec le Brésil ou la Chine - et d'autres pays moins vastes - la formation d'une élite scientifico-technique et commerciale, à la tête d'industries et d'universités performantes rejoignant les classes supérieures de la propriété (souvent encore foncière, sauf en Chine) et du pouvoir en un ensemble qui reste très minoritaire, mais accapare une grosse part de la richesse. Au reste, cette forte inégalité ne réduira nullement la capacité concurrentielle de l'Inde vis à vis de l'Europe et de l'Amérique du nord, tant dans des industries classiques comme le textile que dans des branches sophistiquées comme l'informatique ou les biotechnologies. La jeune industrie anglaise qui ruina le textile des Indes au 19è siècle subit déjà un choc en retour qui ne s'affaiblira pas de sitôt.

ASIE DU SUD-EST

1995

2015

2030

PIB en prix constants (milliards $ internationaux)

1 201

2 532

5 443

En % du total mondial

4,1%

4,7%

5,1%

En % du total USA

20%

26,1%

35,1%

Après la décolonisation, cette partie de l'Asie a été la première à prendre son élan, à commencer par la Thaïlande, jamais colonisée, vite assistée par les banques japonaises et convertie par les États-Unis en base arrière pour le repos de leurs guerriers engagés au Vietnam. La corruption (drogue et sexe) affichée par ce pays devenu touristique, a longtemps masqué son réel essor économique. Celui-ci est devenu plus manifeste quand la Malaisie, vague agrégat d'émirats, s'est élancée à son tour, tout en s'unifiant. Singapour qui s'en est détaché, est alors devenu le symbole des "petits tigres" et l'immense archipel indonésien s'est mis de la partie, en usant point trop mal de sa rente pétrolière, après l'avoir dilapidée pendant quelques années. Beaucoup d'autres péripéties politiques et économiques ont voilé de brumes parfois épaisses l'ébranlement de toute une région étalée de la Birmanie

Document info
Document views341
Page views341
Page last viewedSat Dec 10 10:25:26 UTC 2016
Pages134
Paragraphs1453
Words56761

Comments