X hits on this document

Word document

Inventaire du 21e siècle - page 95 / 134

334 views

0 shares

0 downloads

0 comments

95 / 134

Robert Fossaert, Inventaire du 21e siècle. Tome 2 (2005).95

visées qui s'annulent réciproquement: plus la taxe est efficace pour freiner les flux de capitaux à court terme, plus elle réduit, du même coup, la collecte de capitaux pour le développement.

En réalité, il n'est pas de recette pour élargir miraculeusement le flux des capitaux investissables dans les pays à développer. Produire de tels capitaux localement, comme les "petits tigres" d'Asie l'ont fait, puis comme les "éléphants" chinois ou indien le font à leur tour est la seule base saine sur laquelle des flux de Foreign Direct Investment (capitaux apportés de l'extérieur) peuvent se greffer utilement, si et seulement si, ils ne sont pas surchargés de hot money, lourde de crises potentielles. De telles réflexions doivent être gardées présentes à l'esprit, quand des aménagements, voire des abandons de dette sont décidés - comme ceux dont le G7 achèvera prochainement la mise au point. D'une part, en effet, les États bénéficiaires de telles remises ne sont pas souvent des chefs d'œuvre d'organisation et de gestion, si bien que les commodités de l'endettement risquent de les tenter derechef, sans qu'aucun sermon sur la "bonne gouvernance" puisse leur être utile. Que faire en ce cas? L'immense question idéologico-politique ainsi soulevée ne peut être sérieusement traitée ici, mais il me faudra y revenir. D'autre part, une partie des bénéficiaires - qui sera renforcée si l'annulation de la dette multilatérale internationale est progressivement étendue au cours des prochaines années - relève déjà, au moins partiellement, de la logique propre au développement capitaliste. Son accumulation de capital est à nourrir sans cesse. Il faut donc aider ces pays à bloquer les flux de hot money, tandis qu'ils se rendent accueillants aux investissements étrangers effectifs.

Dans cette perspective, la réactivation du mécanisme des DTS pourrait être bienvenue, surtout si les nouvelles créations de droits de tirage sur le FMI n'étaient plus distribuées — comme l'ont voulu jadis les États-Unis — au prorata des quotes-parts de chaque pays dans le FMI — mais réparties selon des conditionnalités précises, favorisant l'accès au désendettement et la prolongation de celui-ci par une formation nationale d'épargne investissable et par le recours à des emprunts internationaux limités et bien finalisés. Vaste programme assurément, mais tant qu'à vouloir faire du 21e siècle la grande époque du Développement Durable, autant en prendre les moyens.

Le grand nettoyage boursier

Il en va de chaque bourse comme des écuries d'Augias 82, il faut régulièrement les nettoyer à grande eau. En un siècle, le NYSE - qui est devenu la plus grande bourse mondiale n'a connu que deux effondrements massifs (1929 et 1987) et une douzaine de crises graves, quoique de moindre ampleur, alors qu'il ne s'est passé aucune année sans que le bourse elle-même, ses principaux opérateurs et les établissements financiers de toute sorte qui l'ont approvisionnée en titres à

82 Roi mythologique dont les écuries étaient si vastes et si sales qu'Hercule dut détourner un fleuve pour les nettoyer.

Document info
Document views334
Page views334
Page last viewedFri Dec 09 21:26:42 UTC 2016
Pages134
Paragraphs1453
Words56761

Comments